Retour

Exclusif - Une ex-employée intentera une poursuite pour congédiement abusif contre le Groupe RCM

Radio-Canada a appris qu'une ancienne employée-cadre du Groupe RCM, congédiée en avril dernier, intentera des procédures judiciaires contre son ex-employeur au cours des prochains jours.

Isabelle Émard, qui avait été désignée en mars dernier pour succéder à Michel Camirand à la direction générale de l'organisme à but non lucratif, soutient avoir été relevée de ses fonctions parce qu'elle a soulevé des questions au conseil d'administration de Soleno Recyclage le 9 avril dernier. 

Lors de cette séance, Mme Émard affirme avoir questionné la politique de fixation du prix du plastique que vend le Groupe RCM à Soleno Inc., son unique client. Elle aurait aussi rapporté à Michel Camirand l'information selon laquelle des jetons de présence, totalisant 9000 $ par année, étaient attribués aux administrateurs Guy Julien et Yvon Picotte par Soleno. Deux semaines plus tard, certains membres du CA du Groupe RCM, dont le président Yvon Picotte, lui auraient reproché son manque de collaboration avec les représentants de Soleno Inc. et l'auraient remerciée.

Rappelons que le conseil d'administration du Groupe RCM ignorait jusqu'en mai dernier que Guy Julien et Yvon Picotte étaient payés pour siéger au conseil d'administration de Soleno Recyclage. Les deux hommes sont mandatés pour y siéger à titre de représentant du Groupe RCM puisque Soleno Recyclage, mis sur pied à la suite des difficultés financières du groupe RCM en 2013, est détenu à 40 % par RCM et à 60 % par Soleno Inc.

Danielle Marchand blanchie à la suite d'une enquête

L'ex-directrice des ressources humaines, Danielle Marchand, qui a, elle aussi, été remerciée après 19 ans passés au Groupe RCM, a été blanchie de tout soupçon à la suite d'une enquête menée par le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDITED). Mme Marchand travaillait depuis toutes ces années au Groupe RCM en vertu d'une entente conclue avec son employeur le CRDITED.  Le CRDITED l'a réintégrée dans ses fonctions après avoir conclu qu'elle n'a jamais fait pression, menti ou manipulé d'employés contrairement à ce qui lui aurait été reproché par le Groupe RCM.

Assemblée générale exigée

Mercredi, l'ancien président du Groupe RCM, Jean-Guy Doucet, a publié une lettre ouverte dans le quotidien Le Nouvelliste pour faire part de son inquiétude quant à la gestion de l'OBNL dont plus de 70 % des employés ont des limitations physiques ou intellectuelles.

Celui qui en a été l'administrateur pendant 25 ans demande au président, Yvon Picotte, de tenir une assemblée générale le plus rapidement possible pour que les administrateurs puissent s'expliquer aux 164 membres.

Plus d'articles

Commentaires