Retour

Facturation obligatoire dans les bars : « on vit avec », dit le propriétaire du Temple de Trois-Rivières

La facturation obligatoire dans les bars est entrée en vigueur lundi partout au Québec. La mesure instaurée par le gouvernement pour réduire l'évasion fiscale divise les tenanciers, mais le propriétaire du bar Le Temple de Trois-Rivières s'y est résigné et croit qu'elle présente aussi des avantages.

Guy Lambert est copropriétaire du bar Le Temple à Trois-Rivières, de l'Archibald à Trois-Rivières et du Trèfle à Montréal. Le fait d'émettre une facture pour chaque verre commandé ne l'enthousiasme pas, mais il croit que rien ne sert de contester la mesure. « On vit avec », résume-t-il.

Le propriétaire de bars prend l'exemple de son bar Le Temple : « 90 % de nos ventes se font de minuit à 3 h du matin. Ça va demander plus de temps aux serveurs (de sortir la facture), ça va peut-être diminuer nos ventes. »

Le bar Le Temple, au centre-ville de Trois-Rivières, s'y est pris d'avance pour la facturation obligatoire. Il a installé les modules électroniques en novembre dernier, ce qui a permis aux employés de se familiariser avec la nouvelle mesure.

Constat de Guy Lambert: « 9,9 clients sur 10 jettent la facture; ça reste sur le comptoir ou ça finit par terre. »

« Certains bars n'auront pas le choix de fermer »

Le propriétaire de bars voit tout de même un côté positif à cette nouvelle facturation obligatoire. Selon lui, la mesure va mettre au pas les établissements qui ne respectent pas la réglementation et donc favoriser les établissements qui jouent déjà dans les règles du jeu.

Des amendes de 300 $ à 50 000 $ seront données aux commerçants qui ne se conforment pas à la loi. « Certains bars n'auront pas le choix de fermer », prédit Guy Lambert.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards