Retour

Famille et collègues ont fait leurs adieux à Sylvie Roy

Les funérailles de Sylvie Roy, décédée le 31 juillet dernier, ont eu lieu lundi après-midi à la cathédrale de l'Assomption de Trois-Rivières.

Plusieurs dignitaires étaient présents et tous les témoignages ont salué la ténacité, la rigueur ainsi que la volonté de la défunte, mais aussi son côté humain, créatif et épicurien.

Le premier ministre Philippe Couillard a eu ces mots de compassion sur le parvis de l'église : « Aujourd'hui, il y a surtout deux jeunes enfants qui ont perdu leur mère, et une mère qui a perdu sa fille. On ne devrait pas perdre nos enfants dans le cours normal de la vie. Elle était bien jeune pour partir, Mme Roy . » Philippe Couillard a également souligné que la députée avait gagné sa bataille sur le plan public en réclamant et en obtenant une enquête sur la corruption.

Cette enquête publique, le chef de l'opposition officielle, Sylvain Gaudreault, l'a aussi évoquée avant la cérémonie.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, qui a travaillé avec la disparue avant qu'elle ne quitte sa formation en 2015, est venu faire ses adieux à son ancienne collègue, comme la grande majorité des membres du caucus de la CAQ. Il a dit qu'il venait lui transmettre ses meilleurs sentiments et exprimer sa gratitude : « Lui dire merci pour ce qu'elle a fait pour lutter contre la corruption, et merci d'avoir bien représenté ses citoyens et ce qu'on appelle "le monde ordinaire". »

« On n'est pas élue cinq fois par chance, par hasard ou par accident; plutôt parce que vous êtes près des gens, a dit le député fédéral Gérard Deltell avant la cérémonie. Depuis une semaine, mes pensées vont avant tout à ses enfants. Sa petite fille, qui a 12 ans, est née quand elle était députée. »

Son ami et ex-chef de l'Action démocratique du Québec (ADQ) Mario Dumont a pris la parole durant la cérémonie.

Mario Dumont a côtoyé Sylvie Roy dès les débuts de l'ADQ, parti au sein duquel elle a été élue pour la première fois à l'Assemblée nationale.

« J'ai été un fan de Sylvie dès le premier après-midi que j'ai travaillé avec elle. C'était lors de la campagne électorale de 2003 et j'étais de passage dans sa circonscription [de Lotbinière]. J'ai tout de suite été impressionné par sa façon de travailler, son charisme et sa façon de rencontrer les gens. En quittant la circonscription, où les sondages étaient à la baisse, j'avais dit à mon équipe qu'elle allait gagner ça. »

Sylvie Roy a siégé à titre de députée de l'ADQ de 2003 à 2014, avant d'être élue sous la bannière de la Coalition avenir Québec en 2014. Depuis août 2015, elle siégeait à l'Assemblée nationale comme indépendante.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine