Retour

Fin du restaurant l'Oriflamme au Salon de jeux de Trois-Rivières

Le restaurant l'Oriflamme situé dans le Salon de jeux de Trois-Rivières a fermé ses portes dimanche soir. Loto-Québec affirme que c'est une décision d'affaires prise « d'un commun accord ».

Un texte de Marilyn Marceau

« Les deux parties ont convenu de résilier le contrat sans pénalité, de part et d'autre », assure le directeur des communications et des relations de presse chez Loto-Québec, Patrice Lavoie.

Joint au téléphone, l'administrateur du restaurant l'Oriflamme, Guillaume Blouin, a affirmé que sa décision n'est pas liée à un problème de rentabilité, mais bien avec l'envie de réaliser d'autres projets dans un secteur différent que celui de la restauration.

Il avait un contrat de 5 ans avec Loto-Québec, venant à échéance en juin 2018. Guillaume Blouin a aussi oeuvré au sein de la chaîne Tutti Frutti durant neuf ans.

Selon Loto-Québec, le Salon de jeux de Trois-Rivières, où l'on trouve notamment des appareils de loterie vidéo, se porte très bien.

Le porte-parole Patrice Lavoie affirme que 171 000 personnes ont fréquenté le Salon de jeux entre le 1er avril 2015 et le 30 janvier 2016. C'est une hausse de plus de 27 % comparativement à la même période l'an dernier.

Il affirme aussi que les revenus cumulatifs sont en augmentation de 1,3 million de dollars pour les trois premiers trimestres, ce qui représente une hausse de 14 % comparativement à l'année dernière.

Le restaurant l'Oriflamme a souvent changé de mains depuis 2007. Il a même fermé ses portes en 2008, pour ensuite rouvrir en octobre 2009.

Loto-Québec souhaite trouver une autre vocation pour le local de 8 000 pieds carrés.

Patrice Lavoie affirme que les visiteurs pourront tout de même manger au Salon de jeux de Trois-Rivières où se trouve des appareils de loterie vidéo. Le bar Ludo offre un menu de type bistro.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine