Retour

Gardex veut être dédommagée si le projet avec Récupération Mauricie ne tient plus

L'entreprise Gardex, de Victoriaville, somme Récupération Mauricie de lui confier son projet de près de 3 millions de dollars d'optimisation des équipements, sans quoi elle veut être dédommagée.

Un texte de Marie-Claude Julien

L'octroi de ce contrat avait semé la controverse l'été dernier. Le directeur général par intérim du Groupe RCM, propriétaire à 51 % de Récupération Mauricie, avait brisé un engagement auprès de Gardex. La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM), qui détient pour sa part 49 % de l'organisme, l'avait rappelé à l'ordre.

Appuyée par des résolutions tant du conseil d'administration de Groupe RCM que de la RGMRM, Gardex explique avoir reçu la confirmation que l'entreprise était le plus bas soumissionnaire conforme de l'appel d'offres sur invitation et qu'elle avait été choisie pour le projet.

La direction de Gardex avait alors engagé des dépenses de l'ordre de 600 000 $ pour l'achat d'équipements usagés. Depuis que son contrat a été rompu, ces équipements ne servent pas et ont dû être remisés.

L'optimisation des équipements de Récupération Mauricie avait plutôt été confiée de gré à gré à la soumissionnaire perdante, l'entreprise Machinex. Le projet est présentement en veilleuse.

La signature reportée

Alors qu'on devait procéder à la signature du contrat, le directeur général du Groupe RCM, Michel Camirand, avait observé deux erreurs sur le document. La première concernait son titre exact et la deuxième concernait une virgule mal positionnée sur le taux d'intérêt.

Le directeur par intérim fait marche arrière

En arrivant à la direction par intérim de Groupe RCM et de Récupération Mauricie, Lambert Bédard a demandé au conseil d'administration de Récupération Mauricie de faire marche arrière et de donner le contrat au compétiteur de Gardex, Machinex.

Pour ce faire, les conseils d'administration tant de Groupe RCM que de la RGMRM doivent donner leur aval. À ce jour, les élus qui siègent à la RGMRM refusent de modifier leur position et souhaitent donner le contrat au plus bas soumissionnaire conforme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine