Retour

Grève des ambulanciers : désagréments pour le Grand Prix de Valcourt

Les ambulanciers de la Coopérative de travailleurs d'Ambulance de l'Estrie, affiliés à la CSN, seront en grève à compter du 10 février à minuit pour une période de 72 heures. Le conseiller syndical Serge Adam a refusé de donner les détails indiquant qu'un point de presse se tiendra vendredi matin sur les moyens de pression et l'état des négociations.

En consultant la liste des services essentiels, on y lit toutefois que la présence d'un véhicule ambulancier, dédié à l'exclusivité des athlètes lors d'événéments sportifs ou encore lors de festivals, sera abolie le samedi 11 février.

Une mesure qui cause quelques désagréments aux organisateurs du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt. La directrice générale de l'événement, Marie-Pierre Lemay a confiance de trouver une solution pour maintenir une présence ambulancière lors des compétitions de samedi. Les autres jours n'étant pas touchés par les moyens de pression.

« On regarde au niveau du privé et de service d'hélicoptère-ambulance. C'est certain que nous aurons une alternative pour assurer la sécurité de nos pilotes samedi » affirme madame Lemay.

Services essentiels maintenus

Selon la décision rendue mercredi par le Tribunal administratif, les services essentiels à la population seront maintenus. Les appels de priorité 0 à 7, incluant une situation clinique stable, seront traités de la façon habituelle. Toutefois, les ambulanciers ne rempliront plus les formulaires de facturation et n'accompliront plus les tâches de chef d'équipe.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces