Retour

Grève des enseignants : pas en Mauricie ni au Centre-du-Québec mercredi

Les enseignants de la Mauricie ne vont pas participer à la journée de grève qui se tiendra mercredi dans d'autres régions du Québec. Environ 275 000 enfants qui fréquentent des écoles francophones de Montréal, de Laval, de la Rive-Nord, de l'Outaouais et de la région de Granby sont touchés par cette grève.

La grève prévue mercredi est organisée par la Fédération autonome de l'enseignement (FAE). Les enseignants des commissions scolaires de la Mauricie, eux, sont affiliés à une autre organisation, le Front commun.

Les enseignants de la région se sont toutefois récemment prononcés en faveur de la tenue de six journées de grève à tenir au moment opportun. On ne connaît pas encore les dates ciblées.

La présidente du Syndicat de l'enseignement des Vieilles-Forges, Claudia Cousin, rappelle que le Code du travail prévoit que les enseignants doivent aviser la commission scolaire au moins sept jours avant la journée où doit se tenir une grève.

Pour prévenir la confusion, les commissions scolaires du Chemin-du Roy, des Chênes et des Bois-Francs ont tout de même publié un message sur leur page Facebook aujourd'hui pour préciser que leurs écoles ne seront pas touchées par la grève de mercredi. La commission scolaire de l'Énergie a pour sa part publié un communiqué à cet effet.

Le débrayage des enseignants de mercredi touchera surtout la grande région de Montréal.

La FAE, qui représente environ le tiers des enseignants de la province, soit 34 000 professeurs, a décidé d'exercer son droit de grève le 30 septembre. Le syndicat prévoit tenir une grande manifestation à Montréal afin de mettre de la pression sur le gouvernement en vue du renouvellement de la convention collective. Du même coup, ils souhaitent dénoncer les compressions en éducation.

Plus d'articles

Commentaires