Retour

Harcèlement et congédiement abusif : Alain Fournier et l'UQTR s'entendent

Une entente de principe a été conclue entre l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et son ancien directeur du service de l'équipement, Alain Fournier, selon ce qu'a appris Radio-Canada. L'UQTR a d'ailleurs confirmé la nouvelle vendredi après-midi. Un litige devant la Commission des relations du travail (CRT) opposait les deux parties depuis près d'un an et demi.

Un texte d'Amélie Desmarais

Alain Fournier contestait son congédiement et accusait l'ex-vice-recteur Gilles Charland et la vice-rectrice Johanne Giguère de harcèlement psychologique à son endroit.

Par voie de communiqué, l'Université explique que l'entente devra être approuvée par les membres du conseil d'administration lors de leur prochaine réunion.

M. Fournier et l'UQTR se sont entendus le 18 avril dernier à la suite d'une démarche de conciliation, indique le Tribunal administratif du travail. Les détails de l'entente ne sont pas connus, mais on sait que les journées d'audiences qui avaient été fixées les 11-19-27 et 29 avril ont été annulées. 

« C'est normal que les audiences aient été annulées dans le dossier d'Alain Fournier contre l'UQTR, puisqu'il y a eu règlement à la suite d'une conciliation », explique la porte-parole du Tribunal, Céline Jacob.

Le directeur du service des communications, Bertrand Barré, affirme que les deux parties ont convenu de ne pas discuter pour le moment du processus de conciliation, mais confirme que les dates d'audiences prévues en avril ont toutes été annulées.

Alain Fournier se refuse quant à lui à tout commentaire.

Fin d'une longue Saga

Ce règlement met fin à une saga qui opposait depuis près de trois ans l'UQTR et son ex-directeur de l'équipement. L'entente survient à peine plus de deux mois après l'entrée en fonction du nouveau recteur Daniel McMahon et alors que le contre-interrogatoire de la vice-rectrice, Johnanne Giguère,  qui était visée par les plaintes d'Alain Fournier, devait s'amorcer bientôt.

Deux tentatives de conciliation avaient échoué avant le début des audiences le 17 novembre 2014. 

Lors des audiences qui au départ devaient s'échelonner sur 6 jours et qui se sont finalement étirées sur près d'un an et demi, Alain Fournier avait soutenu entre autres que Gilles Charland aurait tenté de le corrompre en lui demandant de lui faire fabriquer une bibliothèque à même les ressources de l'Université.

Il avait aussi affirmé que la vice-rectrice, Johanne Giguère, aurait favorisé la firme Maninge Groupe-Conseil pour le contrat de gestion du projet de campus à Drummondville. Selon M. Fournier, Mme Giguère aurait tenté de le séduire lors d'un déplacement en voiture en lui mettant la main sur le genou et en la montant sur sa cuisse.

Johanne Giguère et Gilles Charland avaient tous les deux nié ces allégations, en mars dernier 2015.

L'ingénieur Alain Fournier, qui était aussi chargé de cours à l'UQTR depuis 30 ans, a été congédié en octobre 2013. Il était en poste au service de l'équipement depuis un peu plus de trois ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine