Retour

Hépatite C : l'accès aux médicaments souvent difficile

Pour souligner la Journée nationale de sensibilisation à l'hépatite C (VHC), Sidaction Mauricie rappelle que le dépistage pour le VHC ne se fait pas automatiquement et que l'accès à la médication est encore difficile.

Un texte de Claudie Simard

L’hépatite C (VHC) est la maladie de type virale parmi les plus répandues et la seule maladie épidémiologique en constante augmentation, selon ce que rapporte Sidaction Mauricie.

En entrevue à l’émission Facteur matinal, l’agente de communication de Sidaction Mauricie, Christine Boisvert, a expliqué que « les gens se font dépister pour la gonorrhée, la chlamydia et le VIH, mais le dépistage pour le VHC ne se fait pas automatiquement ».

En conséquence, elle estime que les 60 nouveaux cas diagnostiqués l’an dernier ne représentent pas la réalité, car beaucoup de gens infectés par le virus n’ont pas demandé le dépistage.

Accès restreint aux médicaments

Le traitement contre l’hépatite C est récent; il n’existe pas encore de générique, ce qui explique son prix élevé.

Le gouvernement limite l’accès à cette médication selon Sidaction Mauricie, choisissant de traiter les cas plus graves.

« Les nouvelles infections vont devoir attendre que le médicament soit plus accessible ».

La sensibilisation et le dépistage sont prioritaires pour Sidaction Mauricie.

Vendredi, Sidaction Mauricie tient une clinique de dépistage pour ceux qui utilisent les services du TRàSH à Shawinigan, un organisme de travail de rue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine