Après avoir franchi les cols des Dolomites au Tour d'Italie, ce n'est pas une montagne de 1102 m qui allait faire frémir Hugo Houle. Jeudi, le Québécois a terminé 3e au sommet du mont Mégantic lors de la deuxième étape du Tour de Beauce.

Houle, qui pour l'occasion porte les couleurs de l'équipe nationale canadienne qu'il espère représenter aux Jeux olympiques de Rio, a franchi la ligne d'arrivée de l'étape reine aux côtés du Mexicain Luis Lemus, 2e, à huit secondes du vainqueur Sepp Kuss.

L'Américain de la formation Rally Cycling a parcouru les 170 km, au départ de la ville de Mégantic, en 4 h 15 min 32 s.

Les Canadiens Ryan Roth (+30 s) et Robert Britton (+1:08), coéquipiers de Kuss, ont également terminé dans le top 10, respectivement aux 6e et 10e positions.

Deuxième la veille, l'Américain Gregory Daniel a ravi le maillot jaune de meneur à l'Estonien Mihkel Räim, gagnant de la première étape. Kuss suit au 2e rang du classement général, à 11 s, tandis que Lemus et Houle accusent un recul de 19 s aux 3e et 4e places.

« C'est dur de faire mieux. J'ai manqué de jambes un peu et j'étais au bord des crampes, mais ça revient tranquillement », a commenté le professionnel de 25 ans, porte-couleurs d'AG2R La Mondiale au sein du World Tour.

Champion canadien au contre-la-montre et aspirant à une place aux Jeux olympiques, Houle a même pris 36 secondes à Ryan Roth (Silber) et une minute à Rob Britton (Rally), deux adversaires canadiens qui peuvent bien faire au contre-la-montre. Britton a terminé 2e du Tour de Beauce en 2014.

« J'ai fait mon travail. Je suis content », a ajouté Houle. Plusieurs observateurs le voient d'ailleurs en jaune après le contre-la-montre individuel de 19 kilomètres, vendredi matin, à Saint-Prosper. Houle est le champion canadien de la spécialité.

 

Plus d'articles

Commentaires