Une fois de plus, le sujet du partage de la route entre cyclistes et automobilistes refait surface avec une vidéo qui circule depuis quelques jours sur les médias sociaux. Alors que certains estiment que les propos que tient l'auteur de la vidéo dans sa chanson sont haineux, ce dernier affirme que c'est de l'humour.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Dans la vidéo, on voit Alexandre Binette, Binette Tesgraves de son nom d’artiste, qui chante au volant d’un camion sur l’air de la chanson Aujourd’hui ma vie c’est d’la marde de Lisa Leblanc.

Dans sa chanson, il fait référence au fait que les cyclistes qui roulent en groupe lui bloquent le chemin.

Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Il conclut la vidéo en demandant aux cyclistes de rester dans la « garnotte » parce qu’il va installer un parechoc en acier sur son camion.

Alexandre Binette, un homme de la région de Montréal, s'est fait connaître il y a quelques mois sur Youtube et sur Facebook avec d'autres chansons du genre qui suscitent toujours beaucoup de réactions. Son compte Facebook a d'ailleurs été suspendu à deux reprises.

Une chanson humoristique

Un citoyen, qui estime que ces propos sur les cyclistes sont haineux, confie à Radio-Canada avoir signalé la vidéo aux autorités policières. La Sûreté du Québec n’est pas en mesure de confirmer qu’une plainte officielle a été déposée.

Joint au téléphone, l’auteur de la vidéo se défend d’inciter les gens à la violence.

Alexandre Binette ne voit aucun problème à publier ce genre de chanson. D’ailleurs, il admet lui-même avoir créé un nouveau compte Facebook après la fermeture de son compte.

« J’en fait de la bicyclette avec mes enfants sur les pistes cyclables, mais je n’irai jamais en faire en double dans un rang de campagne. C’est quelque chose que je n’aimais pas des cyclistes », ajoute-t-il.

Questionné sur le fait qu’un citoyen dit avoir contacté les autorités au sujet de sa vidéo, Alexandre Binette réitère qu'il n'y a aucune intention de menace dans sa chanson.

« Si quelqu’un veut déranger la police pour ça, qu’il le fasse. Si la police me dit que c’est une menace, je vais l’enlever la vidéo », affirme-t-il.

Des cyclistes préoccupés

Selon le directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), Louis Barbeau, les automobilistes agressifs envers les cyclistes sont très peu nombreux, mais ce genre de vidéo le préoccupe.

Il considère que ces propos sont inacceptables et qu'ils doivent être dénoncés parce que, selon lui, il pourrait y avoir un effet d'entraînement.

De son côté, le propriétaire des boutiques Laferté à Trois-Rivières est aussi d'avis que la majorité des automobilistes sont courtois et respectueux avec les cyclistes.

Cependant, il croit lui aussi qu’une vidéo comme celle d’Alexandre Binette peut mettre de l’huile sur le feu.

Interrogé à savoir s'il y avait des éléments cirminels dans cette vidéo, le porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Jean-Pascal Boucher, explique que c'est d'abord aux policiers d'analyser ce qui est porté à leur attention.

Il assure que chaque dossier présenté au DPCP par les enquêteurs est analysé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine