Retour

Hydravions au lac à la Tortue : Shawinigan et la Coalition contre le bruit s'entendent hors cour

La Ville de Shawinigan et la Coalition contre le bruit ont conclu une entente hors cour dans le cadre du recours collectif intenté en 2013 dans le dossier des hydravions touristiques et d'entraînement au lac à la Tortue.

Les assureurs de la Ville de Shawinigan vont verser à la Coalition contre le bruit un montant total de 275 000 $. Ce montant ne sera pas distribué immédiatement puisque le litige se poursuit contre Bel-Air Laurentien Aviation et Aviation Mauricie. Seuls les frais d'avis aux membres de l'action collective seront prélevés pour le moment.

Les deux parties se sont entendues « dans le but d'acheter la paix et d'éviter des frais et déboursés additionnels importants », ont-ils expliqué par voie de communiqué.

La Coalition contre le bruit reprochait à la Ville de Shawinigan de ne pas être devenue l'exploitante de l'hydrobase du lac à la Tortue, contrairement à ce à quoi elle s'était engagée. Elle lui reprochait aussi de ne pas avoir appliqué comme il le faut ses règlements municipaux et d'avoir permis à Bel-Air Laurentien Aviation et Aviation Mauricie « de causer des dommages et des inconvénients anormaux aux membres de l'action collective. »

La Ville de Shawinigan conteste ces prétentions et maintient à ce jour n'avoir commis aucune faute. Elle accepte cependant de renoncer au débat; ses assureurs vont contribuer à une solution négociée du litige, sans aucune admission.

La Ville et la Coalition tournent la page

À la suite de cette entente, la Coalition contre le bruit et les membres de l'action collective renoncent définitivement à invoquer dans le futur les reproches formulés contre Shawinigan parce que la ville n'est pas devenue exploitante de l'hydrobase du lac à la Tortue.

Pour sa part, la Ville de Shawinigan s'engage à ne pas directement ou indirectement faciliter, encourager, promouvoir ou favoriser l'exploitation des vols d'hydravions touristiques ou d'entraînement sur ou à partir du lac à la Tortue.

La Ville de Shawinigan s'engage également à ne pas supporter de projet d'installation de tout nouvel opérateur additionnel à Bel-Air Laurentien Aviation sur le lac à la Tortue.
L'entente hors cour doit être approuvée par la Cour supérieure du Québec le 21 juin prochain.

Ce recours collectif incluait, au départ, 2000 riverains vivant à 200 mètres ou moins du lac à la Tortue. La moitié de ces citoyens ont toutefois choisi de s'exclure de celui-ci.

Plus d'articles

Commentaires