Retour

Il aurait subtilisé 12 000 $ à sa conjointe et pris la fuite

Une femme de la Mauricie a appris à ses dépens l'importance de ne pas prêter sa carte de crédit à n'importe qui. La dame, qu'on a choisi de ne pas identifier, a déposé une demande en justice pour ravoir la somme d'argent que son ex-conjoint lui aurait subtilisée sur sa carte de crédit.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

Dans la poursuite, les avocats de la dame expliquent qu’elle aurait été en couple avec cet homme durant moins de trois mois, soit d’octobre 2016 à janvier 2017. Durant leur courte relation, il aurait fait des achats et des retraits sur la carte de crédit de sa conjointe, pour un total de 12 141,82 $.

Or, ces transactions auraient eu lieu sans le consentement de la principale intéressée. Cette situation aurait occasionné à la dame « un important stress, des difficultés financières, de l’insécurité, des troubles de concentration, des troubles de sommeil et des impacts négatifs sur son emploi », peut-on lire dans la poursuite.

Total des sommes réclamées :

  • Achats : 6882,82 $, portant les intérêts à 25,99 % l’an.
  • Avances de fonds : 5259 $, portant les intérêts à 27,99 % l’an.
  • Dommages-intérêts : 4000 $
  • Dommages punitifs : 1500 $

Mesure d’exception pour l’homme introuvable

Quand est venu le temps de lui remettre la poursuite, les huissiers ont constaté que l'homme avait déménagé.

Dans leur rapport, les huissiers indiquent qu'ils ont fait des recherches, et qu'ils ont constaté qu'il n'avait pas de nouveau domicile.

Les avocats de la dame se sont donc adressés à nouveau aux tribunaux. Ils ont déposé des documents qui démontrent qu'il est toujours actif sur Facebook, notamment par des publications sur son compte le 13 mai.

Ils ont obtenu l'autorisation de lui faire savoir par Facebook et par le journal L’Écho de Maskinongé qu'il faisait l'objet d'une poursuite. Il s'agit là d'une procédure d'exception.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine