Retour

Il y a « un espoir pour Florence », mais cet espoir a un prix

Il y a une bonne nouvelle pour la petite Florence Billet, 3 ans, atteinte du syndrome Bainbridge-Ropers qui affecte le développement global et l'alimentation : la méthode Padovan donne de bons résultats. Mais comme ces soins sont très coûteux, les parents de Florence Billet ont organisé l'activité « Un espoir pour Florence » samedi à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

L'activité, qui a attiré 150 personnes, a servi à amasser des fonds pour les traitements médicaux de la fillette de Bécancour, évalués à 26 000 dollars par année. Ces soins ne sont pas reconnus par le régime d'assurance maladie du Québec.

La méthode Padovan est une thérapie permettant à Florence d'apprendre des mouvements répétitifs.

En l'espace d'environ six mois, les ergothérapeutes ont appris à Florence à s'alimenter par la bouche. Elle boit dorénavant son lait au biberon et elle mange ses purées à la cuillère.

Le syndrome Bainbridge-Ropers est une maladie extrêmement rare qui toucherait 5 enfants dans le monde entier.

Plus d'articles

Commentaires