Retour

Incendie du restaurant El Greco : « un coup dur qu'on aurait pu prévenir », croit le maire de Louiseville

Le maire de Louiseville Yvon Deshaies croit que l'incendie qui a rasé dans la nuit de dimanche à lundi le restaurant El Greco aurait pu être évité si l'immeuble voisin, inoccupé depuis un an, avait été mieux entretenu.

Le maire de Louiseville est convaincu qu'un acte criminel est à l'origine de l'incendie. « Je ne pense pas que c'est une mouche à feu qui a [fait] ça », a-t-il déclaré en entrevue. Yvon Deshaies a aussi rapporté qu'il n'y avait plus ni eau ni électricité dans le bâtiment voisin de celui où se trouvait le restaurant El Greco.

Selon les premières informations, le feu aurait pris naissance dans l'immeuble inoccupé, qui a entre autres accueilli un bar laitier dans les dernières années.

Un bâtiment inoccupé et dangereux

Le maire Yvon Deshaies a déclaré sur les ondes de Chez nous le matin que cette bâtisse voisine du restaurant de la rue Notre-Dame était dangereuse depuis un an. Il est lui-même rentré à trois ou quatre reprises dans les six derniers mois et a constaté que les lieux avaient été saccagés et que n'importe qui pouvait y accéder.

« Mais comme maire, on a les mains liées : on ne peut pas faire ce que l'on veut », s'est désolé le maire de Louiseville, qui dit avoir pris plusieurs démarches vaines avec son service de prévention des incendies pour éviter un drame comme celui survenu lundi.

À la suite de l'incendie de deux bâtiments du centre-ville de Louiseville, 5 personnes se retrouvent à la rue et 20 personnes ont perdu leur emploi. Trois personnes ont été prises en charge par la Croix rouge et deux personnes ont été transportées à l'hôpital pour traiter des blessures mineures.

Trop tôt pour parler de la suite des choses

Au lendemain de l'incendie qui a détruit son commerce, Chris Lygitsakos se dit encore triste et surpris. « C'est dur de penser à ce qui est arrivé », a dit le copropriétaire du restaurant El Greco.

Les quatre frères et sœur Lygitsakos, qui sont propriétaires de l'établissement, doivent se réunir cette semaine pour envisager la suite des choses. Ils ignorent encore s'ils vont reconstruire, relocaliser le commerce ou cesser ses opérations.

C'est la deuxième fois en moins de dix ans que le restaurant El Greco est la proie des flammes. En août 2008, un incendie l'avait ravagé; le commerce avait rouvert ses portes près d'un an plus tard.

Plus d'articles

Commentaires