Retour

Inondations : la situation se stabilise en Mauricie

La situation est stable en Mauricie et le niveau de l'eau devrait redescendre tranquillement au cours des prochains jours selon la Sécurité civile. Les autorités sont tout de même sur un pied d'alerte, particulièrement à Saint-Alexis-des-Monts, où un homme a été trouvé mort dans un secteur inondé.

Selon la Sécurité civile, les inondations auraient connu un point culminant samedi en raison des pluies de jeudi et de vendredi.

Le beau temps annoncé au cours des prochains jours devrait permettre à l'eau de s'écouler tranquillement.

Reste qu'à Saint-Alexis-des-Monts, une vingtaine de résidences sont toujours inondées. Quelques citoyens ont d'ailleurs volontairement choisi de quitter leur domicile, à la suite d'un avis d'évacuation préventive de la municipalité.

Des travailleurs de la réserve faunique Mastigouche ont aussi été évacués par hélicoptère, peu avant midi samedi.

Le ministère des Transports a fermé la route 349, qui constitue le principal accès à Saint-Alexis-des-Monts, parce qu'elle est couverte d'eau par endroits. Le chemin des Pins rouges de même que les rangs Baril et St-Jospeh sont aussi fermés.

« En ce moment, on est en mode veille, dit le porte-parole du ministère des Transports du Québec, Jean Lamarche. Une attention particulière est portée à la route 155 ».

Ailleurs dans la région

Les secteurs de Maskinongé, Louiseville, Yamachiche, tout comme les secteurs allant de Pierreville jusqu'à Bécancour sont sous surveillance.

Des résidents de Yamachiche, sont restés éveillés une bonne partie de la nuit pour s’assurer du bon fonctionnement des pompes à eau.

Vers une heure, dans la nuit de vendredi à samedi, les vents violents ont abîmé une partie des installations de quelques riverains.

Selon France Bellemare, une résidente de la Tranchée d'Isaïe, sur le Chemin Louis-Gatineau, des vagues, allant jusqu’à deux mètres, ont été observées.

« C’est sûr que dame météo nous avait annoncé des bourrasques de vent, mais à une heure, ce fut des grosses vagues, dit-elle. En l’espace de dix minutes, ça s’est rempli à presque cinq pieds d’eau et toute l’installation est partie ».

Avec les informations d'Anne-Andrée Daneau et de Jérôme Roy

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un homme danse sur le toit de sa voiture





Rabais de la semaine