Retour

Inquiétude financière à la Démarche des premiers quartiers

Pour la première fois de son histoire, la Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières entrevoit la possibilité de couper des actions sur le terrain, des services directs à la population. La coalition d'organismes communautaires, qui a vu le jour en 2001, traverse une période de précarité financière qui la pousse à envisager le pire.

La Démarche pourrait être contrainte de mettre fin à ses activités, mais la coordonnatrice dit ne pas en être là pour l'instant. Caroline Guay est en pourparlers avec les partenaires locaux.

C'est là le noeud de l'inquiétude : la Démarche des premiers quartiers compte une cinquantaine de partenaires qui « croient tous à la mission », explique Caroline Guay, mais qui n'arrivent plus à la supporter financièrement autant qu'avant. La pression financière s'est intensifiée depuis le mois de septembre dernier.

« Des subventions à la mission, il n'y en a plus », résume la coordonnatrice. La Démarche a des subventions dites « par projet », mais ces projets ont une durée de vie limitée ce qui fragilise les finances de l'organisme.

On est en train de mettre en place des stratégies. On rencontre différents partenaires.

Caroline Guay, coordonnatrice de la Démarche des premiers quartiers

La Démarche des premiers quartiers a mis sa signature sur plusieurs projets de développement, tels le Communo-Gym, la conversion de l’église Sainte-Cécile, le café Bucafin, les vélos de quartiers, l’accès aux jardins communautaires, les bulletins communautaires et l’Accorderie de Trois-Rivières. Elle s'implique également dans les fêtes de quartier.

La coalition d'organismes a un budget de fonctionnement minimal de 200 000 $ annuellement, « ce qui n'est quand même pas beaucoup », dit la coordonnatrice, qui soutient que c'est le montant minimum permettant de maintenir les activités.

Le CIUSSS ne renouvelle pas sa subvention

La Démarche des premiers quartiers a réalisé différentes actions liées au développement des communautés et aux saines habitudes de vie pour lesquelles le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) offrait un financement.

Lors de la création du CIUSSS, anciennement le CSSS, il y avait des crédits restants qui ont été alloués à la Démarche variant entre 25 000 $ et 29 000 $ non récurrents chaque année, explique l'institution.

« C'est un financement qui était là depuis plusieurs années et qui fait quand même une différence importante », soutient pour sa part le conseiller municipal Jean-François Aubin qui se désole de voir ce financement coupé.

Le CIUSSS confirme que cette subvention prend fin le 31 mars 2017.

La Démarche des premiers quartiers, de son côté, affirme être en reddition de comptes et en renégociation d'ententes.

La fête familiale 3R Sous Zéro

Si la Démarche traverse une période difficile, elle annonce néanmoins fièrement une nouvelle activité hivernale pour les familles de Trois-Rivières.

La Démarche proposera le rendez-vous 3R Sous Zéro au parc Pie-XII du 12 au 15 janvier 2017.

Parmi les activités sportives proposées, on retrouve du mini-putt sur glace, du hockey, du fat bike, du ballon-chasseur, du soccer sur table géant, du volley-ball sur neige et du patinage.

Des jeux gonflables et des spectacles pour enfants sont également prévus.

La plupart des activités hivernales de 3R Sous Zéro seront gratuites pour permettre l'accès au plus grand nombre, mais certaines activités seront payantes, tout en demeurant abordables, indique Caroline Guay.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine