Retour

Interdire les sacs en plastique? Pas dans les plans des villes de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Si Montréal se prépare à bannir les sacs d'emplettes en plastique de son territoire en 2018, les élus de la Mauricie et du Centre-du-Québec n'ont pas encore terminé leur réflexion à ce sujet.

Shawinigan et Drummondville n'ont pas voulu commenter la décision du maire Denis Coderre, mais Shawinigan affirme que rien n'est prévu pour mettre en place une telle mesure.

Du côté de Trois-Rivières par contre, la position est claire : il faudra que la directive vienne du gouvernement provincial, autrement la Ville n'a pas l'intention d'imposer cette mesure, comme l'explique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

Une activité économique

D'autres municipalités, comme Victoriaville, n'ont pas intérêt à bannir les sacs de plastique. 

La MRC d'Arthabaska est actionnaire majoritaire de la compagnie Gesterra qui s'occupe de la gestion des matières résiduelles du territoire.

Gesterra récupère les sacs de plastique pour en faire des dalles écologiques. 

La direction estime que de bannir les sac de plastique ne ferait une grande différence pour l'environnement puisqu'ils ne se retrouvent pas en grande quantité dans les déchets.

Plusieurs citoyens estiment quant à eux qu'il serait souhaitable d'interdire les sacs de plastique, mais qu'il serait difficile de ne jamais oublier ses sacs réutilisables au moment de faire les courses.

Plus d'articles