Retour

Internet haute vitesse : Saint-Edmond-de-Grantham se tourne vers Bell

Saint-Edmond-de-Grantham met un terme à sa collaboration avec l'entreprise de télécommunications Maskatel pour offrir Internet haute vitesse sur son territoire. La Municipalité s'associe plutôt avec Bell, mais certains citoyens seront, malgré tout, privés du service.

Maskatel avait été la seule entreprise à répondre à un appel d'offres de la Municipalité pour offrir un réseau plus performant d'ici la fin 2016. Bell a toutefois fait une offre que Saint-Edmond-de-Grantham ne pouvait refuser : offrir la fibre optique, et cela, sans frais d'installation.

Le réseau de Bell ne permettra toutefois pas de desservir tout le village. Deux secteurs ne pourront pas y être branchés. L'entreprise de transport de Gilles Lafleur fait partie des laissés pour compte. « Les industries, maintenant, c'est obligatoire d'avoir un bon fonctionnement d'Internet, de tous les services de communication. Imaginez, on a même des problèmes de téléphone aussi, ici », déplore M. Lafleur. La compagnie de transport soutient perdre des contrats en raison de la lenteur du réseau.

« Quand j'appelle les clients, la load est toujours disparue. Elle a été donnée à quelqu'un d'autre qui a un service plus efficace que le mien à cause d'Internet », déplore Brenda Cotton, une employée de l'entreprise.

Des zones non couvertes

La situation est inacceptable, selon une résidente, Johanne Labbé.

La mairesse, Marie-Andrée Auger, comprend cette décision et promet aux résidents oubliés que la Municipalité trouvera un moyen pour les desservir.

Celle qui quittera ses fonctions sous peu pour des raisons de santé ne peut toutefois promettre que cela se fera cette année.

« Mais ça va se faire », affirme-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine