Retour

Irma sème l'inquiétude en Mauricie et au Centre-du-Québec

Une femme originaire de Trois-Rivières et demeurant à Miami vit des heures d'une rare intensité alors que l'ouragan Irma balaie depuis dimanche matin la Floride. En fin de journée, l'ouragan a été rétrogradé à la catégorie 2 sur un maximum de 5.

Mia Brisson dit se sentir en sécurité chez elle, mais reconnait avoir été soulagée d'apprendre que le puissant ouragan avait changé de trajectoire. Initialement, les experts avaient prévu qu'Irma passerait par l'est de la Floride, touchant durement Miami.

Malgré ce soulagement, Mia Brisson se dit impressionnée par l'ampleur de la tempête qu'elle a vue évoluer dimanche.

« Des lampadaires sont tombés, des clôtures sont tombées, des arbres sont déracinés, le vent est très très fort », confie-t-elle.

Sa famille reste barricadée dans son condo de Miami et attend le retour du calme.

Le maire de Bécancour en attente

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, a dû attendre trois jours avant d'avoir des nouvelles de sa fille et de son garçon qui vivent à Tortola, la capitale des îles Vierges britanniques.

Sa fille est maintenant rendue, avec ses trois enfants, à Porto Rico dans le but de revenir au Québec. Son fils et son gendre, eux, sont plutôt restés sur place, dans le but avoué de protéger leurs biens.

« La catastrophe elle-même, c'est quelque chose, c'est dur à vivre, c'est des années et des années qui s'envolent pour ces gens-là, mais après, c'est le chaos total, il n'y a plus du tout de sécurité là-bas ».

Le Collège Saint-Bernard aux aguets

L'ouragan José a finalement épargné Saint-Barthélemy, déjà durement éprouvé par le passage d'Irma.

Reste que l'inquiétude est palpable au Collège Saint-Bernard de Drummondville, où 25 élèves sont originaires de cette île française des Antilles.

Samedi, ils étaient inquiets pour leur famille à l'approche de ce deuxième ouragan. Plusieurs infrastructures ont été lourdement endommagées par Irma.

Une cellule d'intervention a été mise sur pied au sein de l'établissement d'enseignement pour soutenir les élèves et leur famille d'accueil.

Avec la collaboration de Jérôme Roy

Plus d'articles

Commentaires