Retour

Itinérance : le Centre Le Havre renonce à une journée de guignolée faute de bénévoles

Alors que le Centre Le Havre fait face à un grand besoin de financement, la première guignolée destinée à renflouer ses coffres ne s'est pas déroulée comme prévu. L'activité a été amputée d'une journée faute de bénévoles.

La guignolée, qui devait initialement se dérouler toute la fin de semaine, n'aura eu lieu que samedi. 

« Pour tenir une journée, il faut au moins 50 bénévoles, explique la responsable de la Fondation du Centre Le Havre, Karine Dahan. 50 bénévoles, c'est une armée, surtout pour un petit organisme comme nous ».

La difficulté à recruter est très révélatrice pour l'organisme, qui a du mal à vendre la cause de l'itinérance au grand public.

« La cause de l'itinérance est difficile à porter parce que je pense que l'opinion publique reste sur des vieux clichés de l'itinérance », dit Karine Dahan.

Samedi, les automobilistes ont été nombreux à répondre à l'appel. L'organisation a bon espoir d'avoir réussi à amasser 5000 $.

Le Centre Le Havre a besoin d'argent, faute de quoi, il pourrait être contraint de réduire ses services. L'organisme dit avoir besoin d'amasser 61 000 $ pour assurer son bon fonctionnement pour les deux prochaines années.

La maison d'hébergement a reçu plus de 1 000 demandes d'aide en 2015.

Plus d'articles