Retour

« Je n'ai jamais poussé un élève » - Patrick Chabot, éducateur spécialisé de Shawinigan

L'éducateur spécialisé de Shawinigan accusé de voies de fait envers de jeunes élèves déficients intellectuels a témoigné au troisième jour de son procès. Questionné sur les faits et gestes qui lui sont reprochés alors qu'il travaillait à l'École secondaire Val-Mauricie, Patrick Chabot a tout nié.

« Je n'ai jamais pilé sur les doigts d'un élève au secteur Val-Mauricie », a-t-il déclaré durant l'interrogatoire mené par la défense.

Il a toutefois confirmé que certaines situations sont effectivement arrivées. Il a avoué avoir fait faire le saut volontairement à une élève, mais que c'était pour la faire rire. Il dit aussi avoir fait trois jambettes au même élève, mais il affirme qu'il s'agissait d'une intervention visant à vérifier la réaction de l'élève face à ce genre de gestes.

La Couronne a tenté de faire valoir que certains des gestes qu'aurait commis Patrick Chabot étaient « discutables ». La procureure poursuivra son interrogatoire jeudi.

Le procès de Patrick Chabot a débuté lundi au palais de justice de Shawinigan.

Au cours des trois derniers jours, d'anciennes collègues de Patrick Chabot ont rapporté qu'il aurait fait des jambettes, poussé, crié, empoigné et maintenu au sol des élèves en déficience intellectuelle de l'École Val-Mauricie.

La défense a confirmé mercredi qu'elle fera entendre un autre témoin et la preuve devrait se terminer jeudi. La date pour les plaidoiries n'a pas encore été fixée.

D'après les informations de Valérie Houle

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine