Retour

« Je suis rodéo » : vibrant plaidoyer du Festival western de Saint-Tite

Le Festival western de Saint-Tite a profité du lancement de la programmation de sa 50e édition pour appeler à un mouvement de solidarité avec le monde du rodéo.

Ciblés par une demande d'injonction pour faire annuler la tenue d'un rodéo urbain à Montréal, les organisateurs du Festival ont lancé une campagne de mobilisation sous le slogan « Je suis rodéo », en référence au fameux « Je suis Charlie ».

L'organisation a également publié une pétition sur sa page Facebook mardi pour le maintien des activités de rodéo à Montréal. L'événement doit se tenir dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de la ville.

La mort d'un cheval lors des finales canadiennes de rodéo dimanche est survenue à un bien mauvais moment pour le Festival western de Saint-Tite. L'organisation a souligné qu'il s'agissait du premier événement tragique survenu en 50 ans.

Une programmation haute en couleur

Les artisans du Festival ont voulu souligner leur 50e anniversaire en grand.

Onze rodéos professionnels seront présentés dans le cadre de l'événement qui se tiendra du 7 au 17 septembre.

Les athlètes Dany Poirier, Dominic Roy, Daninan Nutt, Jessica Gauthier et Zachary Bourgeois en seront les têtes d'affiche.

Plusieurs artistes dont Jean-Pierre Ferland, Guylaine Tanguay, Cayouche et Les Cowboys Fringants monteront sur scène.

Un tout premier spectacle de clôture aura également lieu le 16 septembre et mettra en vedette plus d'une dizaine d'artistes de la chanson.

Plus d'articles

Commentaires