Retour

Jono Lancaster rencontre la classe de la petite Laurie

C'est au Collège Marie-de-l'Incarnation de Trois-Rivières que le Britannique Jono Lancaster, atteint du syndrome Treacher Collins, a terminé vendredi sa tournée du Québec. Il a rencontré la classe de la petite Laurie Gagnon, atteinte du même syndrome qui affecte le développement de leur visage.

Lors de son allocution, Jono Lancaster a parlé d'intimidation et d'estime de soi, comme il le fait un peu partout sur la planète dans des conférences.

S'il est venu à Trois-Rivières, c'est grâce à la mère de Laurie, Marie-Hélène Bélisle.

Elle explique d'ailleurs que sa visite a eu un impact très positif sur sa fille. Alors qu'elle est de nature assez timide, Laurie a exprimé à plusieurs reprises à sa mère sa hâte de présenter Jono Lancaster aux amis de sa classe.

Jono Lancaster est venu d'Angleterre pour donner des conférences dans différentes écoles québécoises au cours des derniers jours.

Plus d'articles