La Fédération québécoise d'athlétisme (FQA) dénombre plus de 350 événements de course à pied chaque année au Québec. Si chaque événement a sa propre couleur, certaines normes prévalent pour qu'un événement de course à pied soit une réussite. 

Afin de normaliser le tous les circuits de course, la Fédération québécoise d'athlétisme a établi des critères à respecter.

Des commissaires sur route se rendent sur place afin d'évaluer la sécurité du coureur dans son environnement sportif.

Vérifier les installations

Chaque course sanctionnée par la FQA reçoit un label bronze, argent ou or. 

Le rôle du commissaire de course sur route, Bernard Gobeil, est de s'assurer que les organisateurs ont bien répondu au label de la course, notamment en vérifiant les installations.

« Je regarde à tous les alentours si les premiers soins, les ambulanciers, les tables de chronomètre sont bien installés », dit Bernard Gobeil.

L'aspect sécurité

Bernard Gobeil évalue également l'aspect sécurité en se promenant à vélo sur l'ensemble du parcours.

Le commissaire vérifie que les routes sont bien indiquées et qu'il y a suffisamment de points d'eau sur le parcours « pour éviter une déshydratation », dit-il.

À la fin de sa journée, le commissaire rédige un rapport et émet ses recommandations, non pas dans le but de sévir, mais bien pour permettre aux organisateurs de s'améliorer, afin que la course puisse perdurer dans le temps.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine