Retour

L'ancienne Crémerie des Trois-Rivières détruite par les flammes

L'enquête se poursuit pour déterminer la cause de l'incendie qui a détruit une partie des installations de l'ancienne Crémerie des Trois-Rivières mardi au centre-ville de Trois-Rivière. Cet important incendie est considéré « suspect ».

Les flammes auraient pris naissance vers 4 h dans le bâtiment inoccupé.

Pendant une bonne partie de la journée, les pompiers se sont affairés à éteindre les différents foyers d'incendie et à inspecter les immeubles voisins.

Joint au téléphone à Montréal, le propriétaire du bâtiment, Francis Lemay, a dit prévoir venir prendre connaissance de l'ampleur des dommages mercredi. Il ne sait pas encore si les équipements entreposés ont été touchés.

Il est en contact avec les enquêteurs et se dit fébrile depuis mardi matin, moment où il a appris que l'ancienne crémerie avait été la proie des flammes.

Si l'image ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

La Ville avait donné le mandat à Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières de trouver des projets de relance pour ce bâtiment.

Il a déjà été question de l'installation d'une microbrasserie dans le bâtiment. La microbrasserie Farnham avait d'ailleurs été approchée à titre de consultante pour un projet d'alcomalt. La dernière rencontre à ce sujet a eu lieu il y a quelques semaines.

Une cinquantaine de pompiers mobilisés

La bâtisse de trois étages a été complètement démolie.

Une cinquantaine de pompiers de la Ville de Trois-Rivières ont travaillé mardi à maîtriser les flammes. Un large périmètre de sécurité a été établi autour de la bâtisse située à l'intersection des rues Radisson et Saint-Denis.

Vers 6 h, plusieurs déflagrations ont été entendues. Les flammes étaient alors visibles depuis l'autoroute 40 et tout le secteur était recouvert d'une épaisse fumée.L’électricité a été coupée dans le secteur pour faciliter le travail des pompiers.

Près de 2000 abonnés ont été privés de courant ; vers 7 h 30, plus qu'une centaine de clients étaient encore sans électricité.

L'ancienne crémerie, qui appartenait à Saputo lors de sa fermeture en 2014, avait été rachetée cet automne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine