Retour

L'église Saint-Pierre de Shawinigan doit fermer ses portes en septembre

La fabrique de la paroisse Sainte-Marguerite-d'Youville a considéré tous les scénarios pour sauver l'église Saint-Pierre, qui fait partie du paysage de Shawinigan depuis 1930. Les coûts d'entretien et de réparations ne lui ont cependant pas donné le choix : la vente et la fermeture sont la seule issue.

Un texte de Michelle Raza

Le conseil paroissial a proposé de fermer l’église en septembre prochain et de la mettre en vente prochainement.

Ses membres espèrent pouvoir préserver le patrimoine architectural et culturel de l’église, qui abrite notamment des vitraux de Guido Nincheri un orgue Casavant.

La fabrique avait convié les paroissiens à une assemblée spéciale, lundi soir, dans l’église Saint-Pierre. Près de 80 personnes ont pris place dans les bancs de bois où ils ont assisté au fil des ans à des baptêmes, des mariages et des funérailles.

Le coordonnateur de la paroisse Sainte-Marguerite-d’Youville, Denis Jean, a ouvert l’assemblée en attirant l’attention des citoyens rassemblés sur les grandes fissures plâtrées dans un coin, près de la nef.

Denis Jean a expliqué que ces signes d’usure n’étaient que la pointe de l’iceberg des maux qui ravagent l’église Saint-Pierre, construite en 1929-1930.

Des réparations évaluées à 2 M$

Des travaux de réparation et de mise aux normes de l’église approcheraient les 2 millions de dollars, selon un rapport d’expert en bâtiment de juin 2017. Cette estimation des coûts serait même conservatrice, a admis le président de la fabrique, René Gélinas.

En février, la fabrique a sollicité l’aide de la Ville de Shawinigan et d’autres acteurs, en vain.

En ajoutant les coûts annuels de 42 455 $ pour le chauffage, l’éclairage et le déneigement, la fabrique de la paroisse Sainte-Marguerite d’Youville a dû admettre qu’elle ne pouvait plus rester propriétaire de l’église Saint-Pierre.

La fabrique lutte elle-même pour sa survie, puisqu’elle enregistre une dette annuelle moyenne de 71 000 $ depuis dix ans. Si elle gardait l’église Saint-Pierre, au rythme actuel, la fabrique devrait déclarer faillite d’ici quatre ans.

La paroisse Sainte-Marguerite-d’Youville regroupe quatre autres églises, en plus de l’église Saint-Pierre.

Les idées des paroissiens sont les bienvenues

Le conseil paroissial de Sainte-Marguerite-d’Youville a invité ces constituants à partager leurs idées pour sauver l’église Saint-Pierre. « Si nous vous avons convié ce soir en assemblée, c’est pour vos idées; nous, nous n’en avions plus », a avoué le président de la fabrique, René Gélinas.

Une dizaine de citoyens ont pris la parole. L’un d’entre eux a suggéré de transformer l’église en centre multiconfessionnel, un autre d’entre eux a proposé de fermer les autres églises de la paroisse pour tout rassembler en l’église Saint-Pierre, « le joyau de Shawinigan », a-t-il dit.

Le conseil paroissial doit se réunir à nouveau le 21 mars pour discuter des suites de l’assemblée spéciale.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards