Retour

L'équipe nationale de baseball de Cuba débarque à Trois-Rivières pour la série contre les Aigles

L'équipe nationale de baseball de Cuba est arrivée à Trois-Rivières pour la série de trois matchs qui l'opposera aux Aigles de Trois-Rivières dès mardi. Le tout s'inscrit dans le cadre d'une tournée historique de 19 matchs contre les équipes de la ligue Can-Am. 

Un texte de Marie-Ève Trudel

Quatre parties ont déjà été jouées pour l'équipe cubaine contre les Capitales de Québec. Les Cubains ont perdu 3 matchs sur 4 et attribuent notamment les défaites aux conditions climatiques difficiles des derniers jours, eux qui sont habitués à jouer à plus de 30 degrés Celcius. Le temps s'annonce plus clément ces prochains jours, ce qui fait croire à l'équipe latine qu'elle aura l'occasion de montrer son plein potentiel aux partisans de Trois-Rivières.

À ce jour, plus de 6000 billets ont trouvé preneurs pour la série. L'organisation des Aigles vise à vendre 3000 billets par match pour un total de 9000. Le Stade Fernand-Bédard a une capacité de 4000 sièges. 

« C'est une chance d'avoir l'équipe nationale de Cuba, l'une des meilleures équipes au monde », dit le directeur général des Aigles de Trois-Rivières, René Martin.

D'autant plus que des recruteurs viendront assister aux matchs de la série. « Tantôt, j'ai vu le gars des Red Sox de Boston, il est ici, dit René Martin. On s'attend à avoir 8 à 10 recruteurs des majeures qui vont venir suivre notre équipe, c'est une visibilité de plus pour nos gars ».

Par ailleurs, les Aigles présenteront cette année encore une série contre l'équipe nippone : les joueurs étoiles de la Shikoku Island League du Japon seront à Trois-Rivières du 24 au 26 juin.

12 défaites consécutives pour les Aigles

Avec près du quart de la saison de jouée, les Aigles de Trois-Rivières comptent seulement trois victoires au tableau des résultats, sur un total de 23 matchs joués. « Je suis très très déçu de notre début de saison, je m'attendais à beaucoup mieux », dit René Martin. 

Les douze derniers affrontements se sont soldés par une défaite pour l'équipe trifluvienne. Un dur coup pour les Aigles qui ont été sacrés champions de la Ligue Can-Am en 2015, mais l'entraîneur Pierre-Luc Laforest n'est pas en danger pour autant : « Il a mon vote de confiance et tant que je vais être ici, c'est lui qui coach pour moi », a dit sans équivoque René Martin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine