Retour

L'humoriste Dieudonné refoulé aux douanes canadiennes

Tout indique que l'humoriste français controversé Dieudonné a été refoulé aux douanes canadiennes peu après son atterrissage mardi après-midi à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Dans un vague message sur sa page Facebook, l'humoriste dit devoir « faire un aller-retour ». « Mais je reviens, ajoute-t-il. Je serai à Montréal demain "en paix" [une référence au titre de son spectacle, NDLR]. »

Selon des passagers du vol en question, l'humoriste aurait été abordé par deux agents à sa sortie de l'avion.

Dieudonné devait donner une série de spectacles à Montréal, à Québec et à Trois-Rivières.

Guy Mushagalusa Chigoho, propriétaire de l'Espace Mushagalusa, à Montréal, confirme que les spectacles que devait donner l'humoriste français dans son établissement sont annulés.

Toujours en France après avoir été refoulé aux douanes canadiennes hier, l'humoriste français a écrit sur son compte Facebook ce matin : « Dieudonne fera bien son spectacle ce soir pour les spectateurs de Montréal » et tous les autres soirs.... Restez connecté on vous tient au courant ! Que la PAIX soit avec vous ! »

Une autre condamnation

À quelques heures de son arrivée en sol canadien, Dieudonné a été condamné, mardi matin en France, à deux mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende pour le contenu de son spectacle La bête immonde.

Il demeure populaire en France et un peu partout dans le monde, et plus d'un million de personnes aiment sa page Facebook officielle.

Ses détracteurs le traitent de raciste et d'antisémite, pendant que ses admirateurs aiment sa défiance envers l'autorité et ses textes qui ciblent régulièrement ce que Dieudonné appelle l'hypocrisie et les politiques discriminatoires de l'élite politique française.

Au début du mois de mai, la ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, a indiqué qu'il appartient à l'Agence des services frontaliers de décider si l'humoriste français pourra entrer au pays.

Salle vandalisée à Montréal

L'Espace Mushagalusa a d'ailleurs été vandalisé samedi dernier. La vitrine de la galerie d'art a été barbouillée de graffitis racistes, mais l'auteur de l'acte s'est présenté lundi et a affirmé que son geste n'était pas lié aux spectacles de Dieudonné.

Le propriétaire de la galerie d'art, Mushagalusa Chigoho, a quand même déposé une plainte à la police. Il affirme que les représentations auront lieu malgré l'incident.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, avait indiqué sur Twitter le 22 avril dernier que l'humoriste n'était pas le bienvenu dans la métropole.

Pour sa part, le maire de Québec, Régis Labeaume, mentionne que la Ville de Québec n'a pas l'intention d'empêcher la venue de Dieudonné, bien qu'elle n'endosse pas non plus sa venue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine