Retour

L'incendie au centre hospitalier Saint-Joseph est d'origine criminelle

L'incendie qui s'est produit samedi après-midi au centre hospitalier Saint-Joseph de Trois-Rivières est de nature criminelle. C'est ce qu'a confirmé la Sécurité publique de Trois-Rivières dimanche après-midi, après avoir dépêché sur les lieux deux enquêteurs.

Un texte de Marie-Ève Trudel

Les pompiers avaient remarqué sur place des éléments qui leur permettaient d'affirmer que le feu avait été allumé par une main criminelle et qu'il n'était pas d'origine électrique.

Les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières ne peuvent confirmer ou infirmer si ce nouvel incendie, dans le secteur du centre-ville, est lié ou non à la série d'incendies criminels des dernières semaines.

L'enquête se poursuite. Aucun suspect n'a été identifié pour le moment.

Peu de pertes matérielles

L'incendie a pris naissance au sous-sol, où se trouvent notamment les archives médicales. Il n'y a d'ailleurs pas eu de pertes matérielles outre des archives administratives.

« C'est soit des documents archivés, des contrats avec des entreprises qui ont été faits dans le passé ou ça pourrait être des vieux dossiers de la paye, des finances », assure le directeur des services techniques au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), Mario Lessard. 

Le CIUSSS MCQ s'attend à ce que les activités de nettoyage coûtent plusieurs milliers de dollars. « Ça sentait la fumée partout, jusqu'au 5e [étage] », dit Mario Lessard.

La zone du centre Saint-Joseph occupée par les bénéficiaires a quant à elle été rapidement contrôlée, selon le CIUSSS MCQ.

Plus d'articles

Commentaires