Retour

L'UQTR ravie que l'hydrogène se trouve dans la politique énergétique du Québec

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) va pouvoir jouer un rôle dans l'application de la nouvelle politique énergétique du Québec, dévoilée jeudi. L'UQTR a une grande expertise dans le domaine de l'hydrogène, un secteur que le gouvernement québécois souhaite mettre de l'avant.

L'UQTR se réjouit que, pour la première fois, le gouvernement provincial fasse une place à l'hydrogène comme source d'énergie. L'institution souligne qu'elle développe depuis plus de 20 ans une expertise dans la production, le stockage et l'utilisation sécuritaire de l'hydrogène.

Grâce à ses recherches et à la nouvelle politique énergétique, l'Université croit qu'il y aura des retombées concrètes comme l'apparition de davantage de stations multicarburants (essence, biocarburants, gaz naturel, propane, électricité et hydrogène).

Par voie de communiqué, le recteur Daniel McMahon a dit vouloir « mettre les efforts nécessaires pour soutenir ses chercheurs sur la voie de l'innovation et, du coup, consolider sa place de leader au Québec et au Canada en matière de recherche sur l'hydrogène ».

La politique énergétique du gouvernement libéral vient donner un nouvel élan aux recherches de l'Institut de recherche sur l'hydrogène, mise sur pied en 1994. C'est l'un des plus importants établissements de recherche portant sur l'hydrogène en tant que vecteur énergétique au Canada.

Plus d'articles

Commentaires