L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ne s'est toujours pas entendue avec ses professeurs.

Mercredi après-midi, les deux parties avaient rendez-vous avec le médiateur Gilles Lachance pour discuter d'une contre-offre déposée mardi par le syndicat.

En fin d'après-midi, la direction de l'Université a envoyé un communiqué dans lequel elle précise que l'écart entre les coûts de l'offre globale de l'établissement et ceux associés à la contre-offre du Syndicat des professeurs de l’UQTR est trop élevé.

Selon le document, l'offre globale présentait un coût total de 6,2 millions de dollars pour les quatre prochaines années, alors que la contre-offre du syndicat présente plutôt un coût total de 13 millions de dollars pour la même période.

L'UQTR refuse de commenter davantage, rappelant que les deux parties ont jusqu'au 15 juin pour s'entendre, faute de quoi Québec adoptera une loi spéciale.

Il n'a pas été possible, pour l'instant, d'obtenir la réaction du syndicat.

Les quelque 440 professeurs de l’UQTR sont sans contrat de travail depuis le 31 mai 2017.

Plus de détails à venir...

Plus d'articles