Retour

La centralisation des soins de santé inquiète à Shawinigan

Shawinigan promet de faire savoir son inquiétude au ministre de la Santé du Québec et aux autorités de la région quant à une possible centralisation des soins de santé. C'est ce qu'a fait savoir le maire de la Ville, Michel Angers, lors de la séance du conseil municipal.

Un texte de Marilyn Marceau

Un citoyen, Yvon Vincent, a interpellé les élus mardi soir pour faire part de sa préoccupation de perdre des services de soins de santé.

« Nos hôpitaux régionaux, plus ça va, plus ils perdent des pouvoirs, [au profit de] l’hôpital de Trois-Rivières », a-t-il expliqué en entrevue.

Le résident de Shawinigan trouve que les changements apportés à Nicolet et Louiseville ne laissent rien présager de bon pour le centre hospitalier du Centre-de-la-Mauricie, situé dans le secteur Shawinigan-Sud.

Le Centre Christ-Roi de Nicolet a perdu ses services d'orthopédie, d'oto-rhino-laryngologiste (ORL), d'endoscopie et de chirurgie générale depuis le début de l’année. À Louiseville, des compressions ont notamment touché les effectifs de la salle d’urgence.

Le maire Michel Angers craint lui aussi que le couperet tombe à Shawinigan. « L’inquiétude grandit tout le temps », a-t-il dit. Ce dossier a justement fait partie de discussion au sein des élus cette semaine.

Intervenir auprès du ministre

Les politiques de centralisation des services, comme le projet Optilab, mises en place par le ministre Gaétan Barrette pourraient avoir un impact négatif pour Shawinigan, selon le maire.

« C’est trop simple que pour une question de concentration de médecins, de spécialistes, de professionnels ou d’infrastructures, de déposséder les régions au profit des grands centres universitaires comme celui de Trois-Rivières », explique-t-il.

On ne se laissera pas faire, on ne se laissera pas déposséder ni déculotter au profit d’une centralisation à Trois-Rivières.

Michel Angers, maire de Shawinigan

Par mesure préventive, le maire de Shawinigan a révélé que la Ville compte intervenir « directement » auprès du ministre Barrette et du Centre universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), dans les prochains jours. Il n'a pas précisé de quelle manière.

Le projet Optilab, qui vise à centraliser les services de laboratoire, va entraîner la perte d'une vingtaine d'emplois à Shawinigan, rappelle M. Angers. Il affirme avoir déjà fait connaître son mécontement à ce sujet au ministre de la Santé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine