La communauté de Wôlinak profite de la Journée nationale des Autochtones pour annoncer qu'elle fait de sa chapelle Sainte-Thérèse un centre d'exposition historique consacré à la nation abénaquise.

Construite en 2007, la chapelle a obtenu la reconnaissance du gouvernement du Canada.

On y retrouve, sur place, des dizaines d’artefacts et d’objets racontant l’histoire des Abénaquis.

La communauté souhaite réinscrire la chapelle dans le trajet de la route des clochers, en plus d’embaucher un employé qui sera chargé de présenter l’exposition.

L’information qui se retrouve dans le centre d’exposition historique a été vérifiée par l’historien Mario Marchand. Le Conseil des Abénaquis a retenu ses services pour s’assurer de la validité historique de l’exposition.

« C’est important de le faire, parce que nos communautés autochtones sont souvent des gens de tradition orale, dont l’histoire s’est perdue un peu dans le temps. Ça prend des historiens et des anthropologues, qui ont le souci de remettre l’histoire à sa place, pour faire connaitre aux gens des communautés l’histoire réelle et qu’ils développent un sentiment d’appartenance », explique-t-il.

D’après les informations de Pierre Marceau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine