La conteuse Mafane était de passage à Trois-Rivières aujourd'hui pour écouter les histoires des Néo-Canadiens au Musée québécois de culture populaire.

Un texte de Pierre Marceau

Elle-même arrivée en 2008 à Ottawa, l'artiste originaire de l'île de la Réunion dit vouloir s'inspirer de toutes ces histoires, anecdotes et aventures que vivent les nouveaux arrivants une fois débarqués au Canada. « C'est sûr que ça va nourrir l'imaginaire de mes histoires. C'est du matériel brut. Ça ne veut pas dire que je vais l'utiliser tel quel, mais ça va nourrir ma réflexion sur l'immigration. »

L'activité a été rendue possible grâce à la collaboration des Services d'accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Trois-Rivières et de Maskinongé.

Pour Yvan Suaza du SANA Trois-Rivières, « cette activité permet aussi aux nouveaux arrivants de partager entre eux leurs expériences. »

Une façon de s'inspirer

Mafane qui est invitée à St-Élie-de-Caxton jusqu'à la fin d'avril comme conteur en résidence dit vouloir s'inspirer de tous ces contes.

L'artiste veut voir un peu plus large aussi. « On parle beaucoup des réfugiés, on parle beaucoup d'immigration à partir d'une fenêtre qui m'apparaît toute petite, de voir d'autres façons de la lire ça me semble très important. »

Une vingtaine de personnes ont accepté de participer à l'exercice en livrant leur témoignage à la conteuse Mafane.

Plus d'articles

Commentaires