Pour faciliter l'intégration des nouveaux arrivants à Trois-Rivières, l'école secondaire des Pionniers a décidé de miser sur un langage universel : la danse. Une trentaine d'élèves des classes d'accueil et de francisation ont présenté un spectacle de danse aux plus jeunes, qui ont eux aussi mis les pieds au Québec pour la première fois il y a quelques mois.

Sur scène, Valère Doh et ses camarades bougent au rythme d'une musique techno. Leurs performances suscitent les cris et les applaudissements de la foule.

Comme pour plusieurs nouveaux immigrants, les choses n'ont pas été faciles pour Valère à son arrivée à Trois-Rivières.

« Je suis arrivé ici le 2  octobre, raconte le garçon de 13 ans. C'était un peu difficile, parce que je n'avais pas d'amis. Aussi, je suis arrivé en hiver. Moi d'où je suis, il fait vraiment chaud. Ici, l'hiver, c'est vraiment froid. »

Son enseignant, Jonathan Levasseur, cherchait une façon de réunir tous ses élèves au sein d'un seul projet, malgré la barrière de la langue.

« À chaque pause, à chaque moment d'arrêt dans la classe, nos élèves dansent, bougent, font des rythmes sur leur bureau, avec leurs mains, leur crayon, leur efface, énumère l'enseignant. On est attirés par ce côté musical. »

Depuis septembre, les élèves des deux classes d'accueil et de francisation de l'école secondaire des Pionniers répètent leurs chorégraphies plus de trois heures par semaine. Participer à un tel projet procure aux jeunes un sentiment de fierté et de confiance, selon le personnel enseignant.

« Cette confiance-là, on la reporte dans l'apprentissage du français. On a remarqué que les jeunes apprenaient plus vite », mentionne Jonathan Levasseur.

« J'étais émue, a lancé la directrice de l'école, Johanne Alarie, après la représentation. On sait que ces élèves-là ont un talent naturel en danse. On l'a exploité, on est allé les mettre en valeur. Je trouvais ça émouvant de les voir. Je voyais la fierté dans leurs yeux. »

L'an prochain, les élèves du primaire des classes d'accueil et de francisation seront eux aussi sur scène.

Selon un reportage de Fanny Samson

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine