Retour

La décision du DPCP à Val-d'Or trouve écho dans une marche à Odanak

Les récentes allégations d'agressions sexuelles sur des femmes autochtones à Val-d'Or étaient au coeur des discussions des marcheurs.

Si la date de l'activité était fixée bien avant la médiatisation de ces événements, Dr Stanley Vollant y voyait l'occasion de rapprocher les communautés.

« C'est peut-être le temps d'engager un dialogue, dit le Dr Stanley Vollant. Que les autochtones et les allochtones puissent marcher ensemble, dialoguer ensemble pour développer des conditions favorables pour le développement de nos communautés, de nos enfants. Parce que je pense qu'ensemble, on peut bâtir un beau et grand pays », ajoute l'instigateur de la marche.

Une marche pour ouvrir le dialogue

L'initiative du Dr Stanley Vollant se veut une occasion de promouvoir les saines habitudes de vie, mais surtout une ouverture pour dialoguer et rapprocher les communautés autochtones et allochtones.

« Je pense que dialoguer, partager, travailler ensemble, briser les murs, établir des ponts c'est le principal message, énumère le Dr Stanley Vollant. Tout ça dans un but d'améliorer notre santé physique, mentale, psychologique et spirituelle », ajoute-t-il.

Plus d'articles