Retour

La fermeture de l'Abattoir Massicotte et fils est évitée 

Le centre de transformation de la viande connu sous le nom d'Abattoir Massicotte et fils à Saint-Luc-de-Vincennes évite la fermeture. La Coopérative de solidarité Abattoir Massicotte achète l'entreprise qui existe depuis plus de 50 ans. 

L'ancien propriétaire cherchait depuis 2010 un acheteur dans le but de prendre sa retraite. Quelques offres ont été déposées au fil des ans, mais sans succès. La fermeture a alors été sérieusement envisagée. 

C'est à ce moment que l'idée de créer une coopérative qui permettrait d'acheter l'entreprise a commencé à circuler. La Coopérative de solidarité Abattoir Massicotte compte présentement 14 membres, soit les six employés, six producteurs de viande et deux autres personnes. Les dirigeants de la coopérative souhaitent bientôt inviter les résidents de Saint-Luc-de-Vincennes à devenir membres à leur tour.  

Les dirigeants de la coopérative espèrent pouvoir créer deux nouveaux emplois au cours de la prochaine année. Le retour de l'abattage d'espèces à plumes, comme le canard et le poulet, est aussi envisagé. 

« Si tout va bien, dans quelques années, on sera de retour au niveau auquel on était en 2003, c'est-à-dire une vingtaine d'employés », lance Luc Beaudoin.

Plus d'articles