Retour

La fluoration de l'eau à Trois-Rivières sera reportée

Le chercheur Christian Caron confirme que Trois-Rivières devra attendre quelques mois avant de commencer à fluorer son eau. C'est ce qu'il a affirmé lors de sa première entrevue accordée sur le sujet depuis qu'il a été choisi pour mener l'étude québécoise sur les impacts de la fluoration sur la santé buccodentaire des enfants.

Un texte de Maude Montembeault

Après de nombreux débats houleux au conseil municipal, comme à l'Assemblée nationale, la Ville et le ministère de la Santé espéraient que la fluoration de l'eau débuterait finalement en janvier 2016. Or, pour mener l'étude commandée par le ministère de la Santé, les chercheurs auront besoin de plus de temps.

Christian Caron est professeur titulaire à la faculté de médecine dentaire de l'Université Laval et chef du département de médecine dentaire du CHU de Québec. Le chercheur complète en ce moment l'équipe qu'il dirigera. Des chercheurs de longue date dans le domaine de la fluoration se joindront à lui. Un scientifique américain a aussi confirmé sa participation.

Il est convenu que quelques centaines d'enfants participeront à l'étude qui s'échelonnera sur plusieurs années, possiblement quatre. Le groupe ciblé sera composé d'enfants de cinq et six ans puisqu'ils n'ont pas reçu d'eau fluorée depuis leur naissance. Trois-Rivières a cessé de fluorer son eau en 2008. Des tests seront effectués avant que l'eau ne recommence à être fluorée et un suivi sera fait pour connaître l'évolution de leur santé buccodentaire.

Au terme de l'étude avec ce groupe, Christian Caron souhaite aussi comparer les résultats à ceux d'enfants d'une autre zone ou d'une autre ville.

Transparence et impartialité

L'étude sera faite pour le compte du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux, le CIUSSS, de la Mauricie et du Centre-du-Québec, qui est déjà convaincu des bienfaits de la fluoration. L'ordre des dentistes du Québec, dont fait partie Christian Caron, s'est aussi déjà positionné pour la fluoration. Lorsqu'on l'interroge à ce sujet, le chercheur assure que l'étude sera menée dans la plus grande transparence.

Christian Caron rencontrera la Commission scolaire du Chemin-du-Roy dès la semaine prochaine pour amorcer ses démarches.

Plus d'articles

Commentaires