Retour

« La grève des tuques » : Fred Pellerin donne son appui aux professeurs dans une lettre ouverte

« La grève, la grève, c'est pas une raison pour se faire mal », écrit le conteur de Saint-Élie-de-Caxton, Fred Pellerin, dans une lettre ouverte publiée en soutien aux professeurs de la fonction publique du Québec.

Un texte de Marie-Ève Trudel

Dans le texte, partagé massivement sur les médias sociaux et salué par de nombreux professeurs, Fred Pellerin compare la grève tournante à une « roulette russe » et écrit avoir profité de la journée de débrayages et manifestations vendredi pour aller au cinéma avec ses enfants.

Fred Pellerin décrit l'ambiance et la foule présente pour La guerre des tuques 3D qui prenait l'affiche en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Il parle des « grands-parents-gâteaux, qui relevaient la garde à pieds levés sur ce jour de grève imprévue », sachant que plusieurs parents ont dû trouver des solutions pour occuper les enfants lors des récentes journées de grève.

« La grève, c'est une raison pour se faire mieux », conclut le conteur, affirmant que les professeurs ne font pas la grève pour eux, mais plutôt pour les enfants.

Pour lire le texte publié sur Les Productions Micheline Sarrazin, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires