Retour

La Maison Carignan obtient gain de cause dans le dossier d'Yvon Carignan

La Commission des relations du travail rejette les trois plaintes portées par Yvon Carignan à l'endroit de son ex-employeur, le centre de thérapie la Maison Carignan de Trois-Rivières, qu'il a lui-même fondée en 1989.

Le juge administratif de la Commission a rendu une décision dans ce dossier jeudi, près d'un mois après avoir entendu le plaignant et la partie intimée, le 18 août dernier.

Dans sa décision, le juge explique qu'Yvon Carignan était un cadre supérieur de la Maison Carignan au moment des suspensions sans solde qui lui ont été imposées en février et en avril 2014 et que, par la nature de cette fonction, le plaignant ne peut pas exercer les recours qu'il a entrepris.

Yvon Carignan avait été congédié à la fin de l'année 2014 dans la foulée d'une enquête commandée par le conseil d'administration de la Maison Carignan pour des irrégularités financières qui seraient survenues sous l'administration d'Yvon Carignan, qui a été directeur général du centre de thérapie.

À la suite de son congédiement, il avait annoncé son intention de faire appel à la Commission des relations du travail. Il compte maintenant entreprendre une poursuite civile pour congédiement illégal contre la Maison Carignan.

Plus d'articles

Commentaires