Retour

La Maison Carignan poursuivie pour près de 1 M $ par le fondateur

Radio-Canada a appris qu'Yvon Carignan poursuit pour 840 000 $ la Maison Carignan, un centre de thérapie de Trois-Rivières pour dépendances qu'il a fondé et dirigé pendant une vingtaine d'années. Congédié en 2014, il estime toujours que cette décision était injustifiée.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

La poursuite civile sera entendue en mai prochain, soit quatre ans après son congédiement, en 2014. L'année suivante, il était débouté par le tribunal administratif de la Commission des normes du travail.

Yvon Carignan réclame un total de 840 000 $ à l'organisme.

De ce montant, il demande 340 000 $, soit l'équivalent de deux années de salaire à titre de directeur général de l’organisme à but non lucratif.

Il réclame aussi, entre autres, 250 000 $ pour atteinte à sa réputation et 100 000 $ pour troubles et inconvénients.

Dans la demande introductive d’instance, déposée en 2016, il est souligné que le conseil d’administration a commis une « une faute qui entraîne un préjudice sérieux ».

M. Carignan demande aussi à être réintégré dans son poste de directeur général.

Les deux parties présenteront leurs arguments devant le juge Jacques Blanchard en mai prochain au palais de justice de Trois-Rivières.

Joint au téléphone, l’avocat de M. Carignan, Me Jacques Patry, affirme que son client a bien hâte que toute la lumière soit faite sur cette histoire. De son côté, le directeur de la Maison Carignan, Alain Poitras, indique que le dossier est entre les mains des assurances de l’organisation.

Plus d'articles