Retour

La Maison des familles Chemin du Roi possiblement fraudée pour 50 000$ par son ex-dg

Pendant qu'elle occupait le poste de directrice générale de la Maison des familles Chemin du Roi, Lyne Chevalier se serait emparée d'un peu plus de 50 000$, à des fins personnelles, et à l'insu de l'organisme communautaire.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

La Maison des familles située sur la côte Richelieu à Trois-Rivières a déposé jeudi le 15 mars une poursuite de 66 418,70$ contre son ex-dirigeante, a appris Radio-Canada.

Lyne Chevalier avait été arrêtée par les policiers de Trois-Rivières en octobre 2016, puis accusée de fraude de plus de 5000$ aux dépens de la Maison des familles.

Lyne Chevalier a occupé le poste de directrice générale pendant environ cinq ans, de 2010 à 2015.

C’est à la fin de l’été 2015 que des administrateurs de l’organisme et la nouvelle directrice générale auraient constaté « de nombreuses irrégularités dans les finances pour la période où Lyne Chevalier était directrice générale », peut-on lire dans la poursuite déposée jeudi dernier.

« Dans son rôle de directrice générale, Lyne Chevalier a omis de payer de nombreuses factures et dettes de la Maison des familles, telles que certains loyers et cotisations gouvernementales, entrainant ainsi des pénalités et des intérêts supplémentaires », indique la poursuite.

Selon la poursuite logée par la Maison des familles, les gestes de l’ancienne directrice générale auraient été commis sur une période d’environ 22 mois et auraient mis en péril la santé financière de l’organisme. Des employés ont même dû être licenciés faute d’argent, selon le document.

L’ex-dg rencontrée sur ses agissements

Sommée de s’expliquer devant des administrateurs lors d’une rencontre le 21 novembre 2016, elle aurait reconnu s’être approprié l’argent de subventions, certains frais de gestion, et avoir utilisé la carte de crédit de l’organisme à des fins personnelles, à hauteur de 10 000$, prétend la Maison des familles Chemin du Roi dans sa poursuite.

Or, Lyne Chevalier aurait justifié ses agissements en indiquant qu’elle était insatisfaite de sa rémunération, indique la poursuite.

Lyne Chevalier n’a pas répondu à nos demandes d’entrevues.

Quant au cabinet d’avocat qui représente la Maison des Familles, Lambert Therrien, il ne souhaite pas nous accorder d’entrevue pour le moment.

À la suite de l'accusation de fraude déposée contre Lyne Chevalier le 13 octobre 2016 en lien avec les événements, une date de procès doit être fixée le 24 avril prochain, en chambre criminelle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une maman bouledogue amuse son petit





Rabais de la semaine