Retour

La mort du « bon samaritain » Gaétan Blanchet était accidentelle, conclut le coroner

Le coroner Yvon Garneau conclut dans son rapport d'investigation que la mort de Gaétan Blanchet, survenue sur la route 139 à Wickham au Centre-du-Québec, est purement accidentelle.

Le 23 mai 2017 vers 23 h, Gaétan Blanchet circule comme passager sur la route 139 quand il remarque une automobile faire une sortie de route. Il demande au conducteur de s’arrêter, puis il court en direction du conducteur. Ce dernier est indemne et sort de lui-même de son auto enlisée dans le fossé.

Les deux hommes conversent sur le bord du chemin, probablement sur la ligne d’accotement, quand une automobile fauche Gaétan Blanchet.

Le coroner Garneau rapporte que les ambulanciers ont tenté des manœuvres de réanimation jusqu’à l’arrivée de la victime à l’hôpital Sainte-Croix. C’est là que le décès de l’homme de 54 ans est constaté.

Dans son rapport, le coroner note qu’il n’y a pas d’éclairage de rue ou de route à l’endroit où s’est produit l’impact. Il souligne aussi que les phares de l’automobile qui a frappé Gaétan Blanchet étaient ternis et que les deux hommes qui étaient debout en bord de route étaient habillés en foncé.

« Cet automobiliste n’a jamais eu le temps de voir, à temps, un obstacle à sa droite et réagir en conséquence », estime le coroner.

Le coroner Yvon Garneau conclut que la mort de Gaétan Blanchet est accidentelle. Il n’a pas émis de recommandations dans son rapport d’investigation.

Plus d'articles