Retour

La nouvelle exposition Autour d'une broue ouvre ses portes à Trois-Rivières

La nouvelle exposition Autour d'une broue : l'aventure de la bière au Québec sera ouverte aux visiteurs dès vendredi. Le Musée québécois de culture populaire espère ainsi attirer des visiteurs de partout dans la province.

Un texte de Catherine BouchardCette incursion dans l'histoire de ce breuvage alcoolisé vise les nostalgiques. Entre la reconstitution d'une taverne des années 1960-1970 et les costumes de la pièce de théâtre Broue de 1979, le visiteur est plongé dans une autre époque. D'ailleurs, sur réservations du jeudi au dimanche, le grand public pourra goûter, dans l'espace de la taverne, trois bières de microbrasseries, dont la Pop IPA, une collaboration entre la microbrasserie Le trou du diable et le musée. « Oui, c'est de la nostalgie, mais on regarde aussi vers le futur de la bière », estime Dominic Ouellet, responsable des expositions et de l'éducation au Musée québécois de culture populaire.

Deux grandes salles accueillent le visiteur. La première retrace l'histoire de la bière au Québec jusqu'à la moitié du XXe siècle. Des bouteilles de défuntes brasseries telles Boswell et Dow y sont exposées. Ces compétiteurs de Molson ont fini par disparaître en raison de la puissance du géant montréalais de la bière.

La seconde salle d'exposition se concentre sur l'histoire orale de la taverne et l'effervescence des microbrasseries au Québec depuis les années 1980. « La taverne, c'est un lieu qui était réservé pour les hommes. Il n'y avait pas de flaflas. C'était très sombre, très terne [...] Tout ce qui se racontait dans la taverne, ça reste là. Les hommes se racontaient leurs petits secrets et les femmes n'étaient pas admises jusqu'aux années 1980 », relate M. Ouellet.

La dernière partie de l'exposition, consacrée aux microbrasseries, retrace le procédé de brassage de la bière et inclut des écrans interactifs et des bouteilles de bières de microbrasseries toujours existantes.

Plus d'articles