Retour

La Pépinière 55 sommée de rembourser 500 000 $

Les 18 emplois de la Pépinière 55, à Saint-Étienne-des-Grès, sont en danger. Le propriétaire de l'endroit, Réjean Lapointe, est sommé par la cour de rembourser 500 000 $ de prêts qu'il a obtenus auprès de la Banque Royale.

Réjean Lapointe est celui qui a intenté une poursuite de 4 millions de dollars en dommages et intérêts contre le ministère des Transports du Québec (MTQ) parce qu'il estime que le sel de déglaçage utilisé par le MTQ a contaminé la nappe phréatique depuis 2007.

Or, c'est ce même dossier qui lui cause aujourd'hui des problèmes. Réjean Lapointe affirme que son entreprise n'est pas en faillite. Ses soucis sont plutôt liés au fait que le dossier avec le MTQ met trop de temps à se régler au goût de son institution financière. La Cour supérieure a rendu son jugement le 8 septembre.

« Ils ne croient pas que le dossier va se régler rapidement avec le MTQ et en plus les opérations hivernales sont financées par une marge de crédit, explique Réjean Lapointe [...] Ils ne croient pas que le dossier avec le MTQ va se régler rapidement. »

S'il ne trouve pas de nouvelles sources de financement au cours des prochains jours, Réjean Lapointe verra ses immeubles être saisis. Il a toutefois bon espoir d'obtenir une réponse positive cette semaine.

Par ailleurs, une rencontre doit avoir lieu lundi soir encore les différents intervenants du dossier de l'eau contaminée à Saint-Étienne-des-Grès.

Plus d'articles

Commentaires