Retour

La péquiste Martine Ouellet déplore l'absence de pouvoir du Québec en matière d'environnement à Paris

À la veille de l'ouverture de la 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à laquelle participera le premier ministre Philippe Couillard, la députée de Vachon, Martine Ouellet, rappelle que bien qu'il soit à Paris, le Québec n'a pas de pouvoir décisionnel en matière d'environnement.

La porte-parole de l'opposition péquiste en matière de transports a souligné, lors d'une allocution devant une trentaine de personnes à l'Assemblée générale annuelle du Parti québécois dans le comté de Champlain, que tant que le Québec ne sera pas souverain, il n'aura pas voix au chapitre sur la scène internationale.

« On a tout ce qu'il faut en terme de développement économique pour réussir à atteindre des objectifs très ambitieux, ajoute-t-elle, mais ça prendrait plus de volonté politique que ce qu'on a entendu de M. Heurtel et de M. Couillard. »

Dénoncer le projet d'Énergie Est

Martine Ouellet a aussi invité les militants à se mobiliser contre le projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada qu'elle a qualifié de projet « insensé et d'appauvrissement économique pour le Québec ».

« Ça coûte très cher d'être une province verte dans un Canada bitumineux », a-t-elle lancé. 

Projet de train à Trois-Rivières

Martine Ouellet s'est aussi prononcée en faveur du retour d'un train de passagers à Trois-Rivières. Elle a toutefois précisé, d'entrée de jeu, qu'elle n'a pas vu la structure de financement, ni le détail du projet et qu'il s'agit d'un champ de compétence fédérale. 

« Il faudra être prudent, prévient-elle, dans un projet comme celui-là de ne pas payer en double et en taxes et en impôts à Ottawa où l'argent ne nous revient pas et payer de Québec sur une infrastructure qui est de juridiction fédérale et qui a été privatisée en 1995. Donc il faudra regarder le détail, mais effectivement c'est un beau moyen de transport et je vais regarder avec beaucoup d'intérêt le projet de via rail. »

Contre les compressions qui « favorisent le privé »

La porte-parole péquiste en matière de transports a aussi critiqué de façon plus générale le régime d'austérité et les compressions budgétaires, notamment en éducation, imposées par Québec. Martine Ouellet affirme que les compressions « favorisent le système privé » et qu'il faut « intervenir contre la privatisation ».

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Plus d'articles

Commentaires