Retour

La police de la réserve d'Obedjiwan est démantelée

La Sûreté du Québec a pris en charge la sécurité publique d'Obedjiwan, dans le nord de la Mauricie, dans la nuit de jeudi à vendredi. C'est le chef du Conseil des Atikamekw d'Obedjiwan, Christian Awashish, qui l'a lui-même annoncé par les réseaux sociaux jeudi soir.

Le chef Christian Awashish a annoncé que les membres du Conseil ont su à quelques heures de l'échéance ultime que Québec ne leur verserait pas « le financement promis permettant d'assumer le déficit du service. »

 La Sûreté de Québec a donc pris le relais depuis minuit pour assurer la sécurité publique du territoire. Ses policiers demeureront en poste à Obedjiwan « jusqu'à ce que la situation se règle », dit la SQ.

En 2014, un budget de 2,8 millions de dollars, financé par Québec et Ottawa, avait été accordé pour assurer le service de police local d'Obedjiwan, qui comptait à l'époque 16 agents et deux cadres, et le prêt d'un capitaine de la Sûreté du Québec pour superviser le service.

La communauté autochtone d'Obedjiwan est située à 500 km au nord de Trois-Rivières.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine