Retour

La résilience d’une agricultrice laissée à elle-même

Une productrice agricole de Maskinongé lance un appel à l'aide. Aux prises avec une dépression, le conjoint de Judy-Ann Leclerc est parti, la laissant seule avec leurs quatre enfants et enceinte du cinquième. Heureusement, d'autres agricultrices se mobilisent pour l'épauler.

Le conjoint de Judy-Ann Leclerc est malade depuis quelques années. Envahi par le stress du quotidien, il aurait quitté le domicile familial il y a plus d'une semaine. Selon l'agricultrice, il serait présentement à Vancouver pour réfléchir à son avenir.

Le fardeau du travail incessant, du manque de financement et les travaux en cours à la bergerie pesaient lourdement sur ses épaules, selon sa conjointe. L’hiver dernier, qui a été désastreux pour la bergerie, aurait aussi contribué à anéantir le moral de son compagnon.

Judy-Ann Leclerc doit maintenant s’occuper seule de sa famille et de la bergerie que le couple a fondée il y a trois ans.

Malgré tout, elle n’en veut pas à son conjoint.

Des agricultrices solidaires

La jeune femme a lancé un appel à la solidarité qui a été entendu par d’autres femmes du milieu agricole, toutes membres du même groupe Facebook. Elles ont lancé une campagne de sociofinancement pour lui venir en aide. Plus de 5000 $ ont déjà été amassés. Judy-Ann Leclerc est touchée par ce geste de solidarité.

« Ça me fait chaud au coeur, dit-elle. Malgré tout ce qu’on peut dire sur [les réseaux sociaux], c’est un moyen de nous rapprocher, les agriculteurs. Sans ces mamans-là, je n’ai aucune idée ce que je ferais aujourd’hui. »

Même si son rêve de vie agricole ne se déroule pas du tout comme elle l’avait imaginé, Judy-Ann Leclerc garde le moral. Malgré les difficultés, elle refuse de décourager qui que ce soit à se lancer dans l’agriculture.

La jeune femme indique qu’elle étudie tous les scénarios possibles et imaginables pour sauver sa bergerie. Quant à son conjoint, elle est assurée qu’il reviendra rapidement. En attendant, elle peut compter sur ses amis et sa famille pour l’épauler dans ces temps difficiles.

Selon les informations d'Amélie Desmarais

Plus d'articles