Retour

La saga du système de son de l'Amphithéâtre de Trois-Rivières n'a rien coûté aux contribuables, selon le maire

Le système de son acheté par la Ville de Trois-Rivières en 2014 pour l'Amphithéâtre Cogeco a finalement été vendu. Le conseil municipal a officiellement entériné la transaction lundi soir.

Un texte de Marilyn Marceau

L'entreprise montréalaise Omnison et Lumière acquiert une grande partie de l'équipement au coût d'environ 350 000 dollars, ce qui est moins de la moitié du prix de 850 000 dollars payé par la Ville.

Le système n'a jamais été utilisé, la Ville et la Corporation des événements estimant qu'il n'était pas adapté aux besoins de l'Amphithéâtre. La Ville a donc dû louer temporairement de l'équipement et finalement, se décider à acheter du nouveau matériel.

Malgré tout, le maire Yves Lévesque croit que l'argent des contribuables n'a pas été gaspillé au cours de l'aventure.

Selon lui, si la Ville avait choisi la soumission du fournisseur qui offrait un système à 1,2 million de dollars, au lieu de celui retenu à 850 000 dollars il n'y aurait pas eu de problèmes.

Le maire ajoute que toutes dépenses calculées, et grâce à la vente du 1er système de son, sa Ville n'a pas déboursé plus de 1,2 million de dollars. C'est ce qui lui fait penser que les contribuables ne sont pas perdants dans cette affaire.

Yves Lévesque déplore par ailleurs le fait que sa Ville soit obligée, en tout temps, d'opter pour le plus bas soumissionnaire. « On dit toujours qu'il faut changer les critères », affirme-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine